Livre de Jacques Brodeur

Couverture JB OKHausse de la dépendance numérique. Quelle responsabilité pour l'école ? Pour la famille ? Pour la santé publique?

Impossible de nier l'évidence. La hausse du temps-écrans s'est hissé au sommet des enjeux majeurs de santé publique dans plusieurs pays du monde.

Le Québec et la France n'échappent pas au tsunami numérique habilement et généreusement financé par des agences de marketing dont le pouvoir de séduction et à l'appétit ne connaissent pas de bornes.

Comment les arrêter? 

La question est sur les lèvres de tous les parents, que leurs écoles soient privées ou publiques, situées dans des quartiers riches ou pauvres.  

Les dommages auxquels nos sociétés font face peuvent varier  en gravité et se retrouvent dans diverses catégories. 

Ceux qui nous interpellent en priorité sont:  

1. Agressivité/impulsivité/violence      
2. Dépendance + addiction
3. Déficit de l'attention 
4. Réussite éducative + abandon
5. Sédentarité, adiposité, obésité
6. Isolement et fragilité émotionnelle, réseaux sociaux
7. Jeux vidéo: désensibilisation, perte d'empathie

Jacques Brodeur photoCe livre sans prétention veut servir à propager les bienfaits constatés dans les établissements scolaires, suite à l’organisation du « Défi sans écran » créé au Québec en 2003. 

Le Défi est une expérience collective et éducative de déconnexion définie selon un processus mis au point par les membres fondateurs de l’association Edupax. 

Enfants , adolescents, parents et enseignants sont informés des conséquences de l’usage des écrans sur la santé, (dette de sommeil et surpoids) sur le comportement et la vie émotionnelle, (violence verbale et physique , mimétisme et diminution de l’empathie) et sur les apprentissages ( impact négatif sur l’attention, la concentration, la mémoire , la motricité, le langage et le graphisme). 

L'information seule ne suffit pas. 

D'où la création d'une approche ludique connue sur le nom de Défi sans écrans.

Bienvenue dans la Galaxie Liberté, Vérité, Solidarité.